Saint-Patrice-de-Beaurivage veut embellir ce secteur de la rivière Beaurivage. (Crédit photo : Courtoisie)

HORTICULTURE. La municipalité de Saint-Patrice-de-Beaurivage souhaite redonner les berges de la rivière Beaurivage à sa population. Pour y arriver, elle s’est inscrite au concours Du jardin dans ma ville organisé par les Fleurons du Québec. La municipalité demande l’aide de la population pour l’aider à gagner le concours.

En participant au concours, la municipalité veut aménager deux terrains qu’elle possède en bordure de la rivière Beaurivage. Déjà, ils sont prisés comme aire de repos par les pêcheurs, les cyclistes et les piétons.

Ces deux parcelles de terre ont été lourdement endommagées lors du passage de la tempête Irène, en août 2011. L’aménagement souhaité par la municipalité viendrait donc mettre les rives en valeur tout en nécessitant peu d’entretien.

L’objectif recherché est de faire de l’endroit un lieu de rassemblement, de pratique des saines habitudes de vie, de mémoire et de sensibilisation. Dans sa présentation, la municipalité rappelle que le site a déjà accueilli un moulin à farine activé par la force de la rivière.

La concrétisation du projet s’inscrirait dans la valorisation du secteur en prévision du 150e anniversaire de la municipalité, en 2021. À cette occasion, le parc sera nommé en l’honneur de l’un des bâtisseurs de Saint-Patrice.

La localité lauréate aura la visite d’une équipe de professionnels de l’horticulture en 2019. Ils réaliseront le projet de métamorphose du lieu désigné. Il s’agit d’un prix d’une valeur de 15 000 $.

Il est possible de voter au http://dujardindansmavie.com/concours-du-jardin-dans-ma-ville/.

 

 

Les plus lus

S’accomplir malgré les obstacles

COMMUNAUTÉ. À 40 ans, Isabelle Marceau est une femme épanouie, pétillante et habitée par une joie de vivre communicative. Derrière cette apparence, se cache toutefois quelqu'un qui compose, depuis plus de 20 ans, avec un problème de santé mentale. Elle s’est prise en main et depuis deux ans elle réalise chaque jour son rêve, soit de travailler. Aujourd’hui, elle veut partager son expérience et don...

De généreuses retrouvailles

COMMUNAUTÉ. Les anciens habitués du Pignon se sont réunis le 19 janvier au Centre communautaire de Saint-Apollinaire. L’activité avait comme objectif de récolter des fonds pour l’Association des personnes handicapées de Lotbinière (APHL). Cette soirée de retrouvailles a permis d’amasser 5 000 $.

Les 10 ans du Cocktail dînatoire de la Fondation Philippe Boucher

SOCIÉTÉ. La Fondation Philippe Boucher souligne les 10 ans de son Cocktail dînatoire annuel. Cette année, l’événement, qui permet de recueillir des fonds pour la fondation, aura lieu le 20 février, à la salle communautaire de Saint-Apollinaire.

Le Centre-Femmes souligne la journée des femmes avec Guylaine Dumont

COMMUNAUTÉ. Le Centre-Femmes de Lotbinière soulignera cette année la Journée internationale des femmes en recevant l’ancienne olympienne Guylaine Dumont, le 12 mars, dans le cadre d’un souper-conférence qui aura lieu à Saint-Flavien.

Une vie bien remplie

COMMUNAUTÉ. La Villa Laurence de Laurier-Station a récemment souligné l’anniversaire de sa doyenne. Jeanne Gagnon a soufflé 107 bougies, le 8 février dernier.