La nouvelle directrice d’Aide alimentaire Lotbinière, Andréanne Leblanc et le président du conseil d’administration, Jean-Marc Dumas. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

COMMUNAUTÉ. Aide alimentaire Lotbinière (AAL) a accueilli, au cours des derniers jours, sa nouvelle directrice. Andréanne Leblanc est entrée en poste peu avant le congé de la Fête nationale et déjà elle travaille à tâter le pouls de la région afin d’aider l’organisme à améliorer ses services.

«Il y a une très belle offre de service. J’aimerais voir avec le conseil d’administration comment on pourrait la bonifier, comment on pourrait prendre plus d’expansion et mieux répondre aux besoins des résidents. L’objectif est de solidifier ce qui a été mis en place pour pouvoir grandir un peu», a mentionné la nouvelle directrice.

Cette dernière est déjà très enthousiaste par rapport aux nombreux défis qui l’attendent et se réjouit de voir l’implication du conseil d’administration dans le fonctionnement d’AAL.

Pour le président du conseil d’administration, Jean-Marc Dumas, la venue d’Andréanne Leblanc arrive à point nommé, alors que l’organisme travaillera à la mise en place d’une nouvelle planification stratégique.

«Nous devons cibler davantage les besoins en sécurité alimentaire des gens de Lotbinière et voir comment on pourrait y répondre. La démarche s’inscrit dans la continuité d’une réflexion plus globale qui est entamée dans la MRC de Lotbinière sur la sécurité alimentaire.» Le tout se fera en collaboration avec les autres organismes de la MRC.

Déjà, dans un souci de mieux satisfaire les besoins de la clientèle. AAL a ajouté deux distributions à son calendrier. «Certains mois comptent cinq semaines et on se retrouvait avec des périodes de trois semaines entre deux distributions», a expliqué M. Dumas. La collaboration des partenaires comme Moisson Québec, Moissonneurs Solidaires et Les Grands Jardins a permis ce réaménagement du calendrier.

Aide alimentaire Lotbinière a déménagé dans des locaux plus fonctionnels le 1er mai dernier, au Carrefour Lauvien, à Saint-Flavien.

Depuis deux ans, l’organisme fourni de l’aide alimentaire à plus ou moins 150 foyers, soit environ 400 personnes. L’été est une période moins chargée alors qu’environ 120 foyers bénéficient du support accordé par AAL.

Quant à la clientèle, comme partout ailleurs au Québec, AAL a constaté que depuis quelques années, de plus en plus de travailleurs au salaire minimum demandent l’aide pour être en mesure de mettre du pain sur la table chaque semaine.

Selon les données du dernier recensement, le revenu médian dans la MRC de Lotbinière se situait à 30 336 $ et celui de Chaudière-Appalaches à 32 363 $. Le revenu médian se retrouve au centre d’une échelle où 50 % de la population gagne moins et 50 % de la population gagne plus.

 

 

 

Les plus lus

Un succès pour la Course des 4 Vents

COMMUNAUTÉ. La quatrième édition de la Course des 4 Vents aura permis d’amasser 9 715 $ qui serviront à la promotion des saines habitudes de vie. Près de 670 coureurs et marcheurs se sont élancés sur les différents parcours le 16 juin dernier, à Saint-Apollinaire.

Nouvelle directrice à Aide alimentaire Lotbinière

COMMUNAUTÉ. Aide alimentaire Lotbinière (AAL) a accueilli, au cours des derniers jours, sa nouvelle directrice. Andréanne Leblanc est entrée en poste peu avant le congé de la Fête nationale et déjà elle travaille à tâter le pouls de la région afin d’aider l’organisme à améliorer ses services.

Le Tour Charles-Bruneau s’arrête à Saint-Édouard

COMMUNAUTÉ. Les 35 cyclistes qui prennent part au Parcours de la guérison du 23e Tour CIBC Charles-Bruneau ont fait un bref arrêt à Saint-Édouard, le 5 juillet. Les participants ont pris le départ de la nouvelle unité d’hémato-oncologie pédiatrique du CHUL, le matin même en direction de Drummondville. Leur périple de 300 kilomètres les mènera à Boucherville. Leur objectif est d’amasser des fonds p...

Saint-Patrice veut embellir les berges de la rivière Beaurivage

HORTICULTURE. La municipalité de Saint-Patrice-de-Beaurivage souhaite redonner les berges de la rivière Beaurivage à sa population. Pour y arriver, elle s’est inscrite au concours Du jardin dans ma ville organisé par les Fleurons du Québec. La municipalité demande l’aide de la population pour l’aider à gagner le concours.