Guildor Michaud a publié un nouveau roman. (Crédit photo : Courtoisie)

LITTÉRATURE. Un peu plus d’un an après avoir publié le recueil de nouvelles À Noël, le bonheur arrive à pied, l’auteur Guildor Michaud revient avec un sixième ouvrage. Elle s’appelait Mignonne a été lancé le 25 avril dernier, à Québec.

Alors que À Noël, le bonheur arrive à pied présentait une série de récits basés sur une vision plus simple et rassembleuse de la fête de Noël, le propos d’Elle s’appelait Mignonne est beaucoup plus lourd. L’auteur de Sainte-Croix explore un «sentier nouveau» avec cet ouvrage abordant de front la maladie mentale.

«Ça semble être un fléau de notre monde moderne. […] On a tous côtoyé, de près ou de loin, quelqu’un qui, sur le plan mental, a plus de difficulté. […] Qu’est-ce qui a déclenché ça? Un bon jour, j’ai vu une petite chronique dans un journal qui disait qu’une personne souffrant de maladie mentale est morte écrasée par un bœuf. Ç’a enflammé ma créativité… Qu’est-ce qu’une jeune femme malade mentale fait dans un parc à bestiaux? J’ai laissé mon imagination partir et quelques années plus tard, j’ai accouché d’un roman», a-t-il expliqué.

L’histoire, qui prend place en Beauce, s’attarde sur la relation qu’entretiennent deux familles de producteurs laitiers.

D’abord, il y a celle de Mignonne et de son père Onézime Hétu qui sont tous les deux atteints de maladie mentale. Elle, elle a passé plusieurs années à l’hôpital psychiatrique avant d’être renvoyée dans la société. Lui, il n’a jamais été interné et voue une «haine profonde» à Placide Sanfaçon. Il cherchera à lui nuire par tous les moyens.

De l’autre côté, il y a Placide Sanfaçon, un homme que Guildor Michaud décrit comme doux, cultivé et patient. Marié à Mignonne, il n’a jamais consommé son union. Pourtant, cette dernière a eu un enfant que Placide élèvera comme le sien.

L’écrivain mise sur les contrastes et l’interaction entre ces personnages aux caractères complètement opposés pour étoffer son récit qui aura une fin heureuse pour certains personnages et une fin malheureuse pour d’autres.

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

Un succès malgré les embûches

FESTIVAL. Malgré la pluie et les changements de dernière minute à la programmation, les organisateurs du Festival country de Lotbinière sont contents de cette cinquième édition qui a eu lieu du 13 au 15 juin à Saint-Agapit.

Un succès pour Les Rendez-vous sur le parvis

CULTURE. Le beau temps et le public ont répondu présents pour la cinquième édition des Rendez-vous sur le parvis. Plus de 6 000 personnes se sont déplacées pour prendre part aux activités et spectacles proposés les 28, 29 et 30 juin.

Plusieurs grands noms de la chanson à Joly

FESTIVAL. Cette année, le Festival rétro de Joly célèbre son 20e anniversaire. Pour le souligner, les organisateurs ont choisi de ramener sur les planches des artistes qui ont fait les belles années de l’événement. Les Michel Pagliaro, Patsy Gallant et autres se produiront au cœur du village les 26, 27 et 28 juillet.

L’été débute avec Andréanne A. Mallette

CULTURE. L’auteure-compositrice-interprète Andréanne A. Mallette inaugurera la saison 2019 au Moulin du Portage. Celle derrière le succès Fou montera sur la scène de la petite salle de spectacle de Lotbinière le 19 juin prochain.

Une suite très attendue

SPECTACLE. Fort du succès qu’elle a remporté avec son spectacle Comme dans le temps, la troupe Dans le temps revient cette année avec Comme dans le temps… la suite. Les nouvelles aventures des familles Lecours et Maloney seront présentées les 6, 7, 10 et 13 juillet à l’aréna de Saint-Gilles.

Un candidat de Sainte-Agathe à L’amour est dans le pré

TÉLÉVISION. V Télé a fait connaître récemment les huit personnes en lice pour participer à la huitième saison de l’émission L'amour est dans le pré. Pour une deuxième année consécutive, un agriculteur de Sainte-Agathe fait partie des candidats. Il s’agit de Rémy, un producteur laitier de 30 ans.

25 ans à célébrer la nature

ART. Le Symposium de peinture du Domaine Joly-De Lotbinière célèbre cette année son 25e anniversaire. Quatorze artistes de partout au Québec se réuniront dans les jardins du domaine les 5, 6 et 7 juillet. Pendant la fin de semaine, ils créeront sous les yeux des visiteurs des toiles qui s’inspireront de la nature et du site dans lequel ils se trouvent.

La musique en famille

CULTURE. La musique a toujours fait partie de la vie de Vincent Létourneau et de Lysanne Lacroix. Si bien que le couple de Saint-Apollinaire a réussi à transmettre sa passion à ses enfants. Aujourd’hui, le feu sacré brûle encore aussi fort et ils fêtent les 30 ans de leur orchestre familial, Polyphonie.

Les visiteurs au rendez-vous

PEINTURE. Le 25e Symposium Natur’Art du Domaine Joly-De Lotbinière s’est conclu sous un soleil radieux. Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans les jardins du Domaine pour regarder créer les 16 artistes présents pour l’événement qui se tenait du 5 au 7 juillet.