(Crédit photo: Mélanie Labrecque)

CULTURE. Lorsqu’ils ont monté leur numéro pour Cégeps en spectacle, les frères Joakim et Pier-Olivier Julien ne croyaient pas qu’ils toucheraient autant le cœur du public. La chorégraphie que les Issoudunois ont créée en s’inspirant d’une épreuve que leur famille a traversée leur a permis d’atteindre la finale nationale du concours qui aura lieu le 27 avril, au Cégep de Sorel-Tracy.

«C’était le cancer de notre père. Quand nous l’avons appris, on l’a vécu à notre façon. Moi, j’ai été capable de faire sortir le méchant. Mon grand frère l’a plus gardé en dedans. De là est venue l’idée de faire un spectacle sur ça. On voulait donner de l’espoir aux gens. Notre père est passé à travers alors qu’il avait seulement 25% de chance de s’en sortir», a expliqué Pier-Olivier.

Lorsqu’ils ont présenté le numéro aux finales locales et régionales, leur père était là et il a apprécié l’hommage. «Il aime vraiment le numéro. Quand il est dans la salle, on est encore plus motivé», a lancé Joakim. D’ailleurs leur famille et des amis les accompagneront à Sorel-Tracy. «On va avoir notre petit fan-club», a-t-il ajouté.

S’il s’agit d’une première présence à la finale nationale pour Pier-Olivier, son frère était de l'édition de 2018. En compagnie de Guillaume Talbot, ils avaient présenté un numéro de danse plus rythmé et plus festif.

Avant de monter sur scène, les frères assisteront à des ateliers donnés par des professionnels. «L’année dernière, Guillaume et moi avions pu corriger plein de détails», a spécifié Joakim.

Message universel

Sans aucun mot, uniquement avec de la musique, des effets sonores et une chorégraphie, ils ont fait entrer le public dans leur univers et l’a atteint droit au cœur. Ce qui, ont-ils avoué, les a étonnés. Les témoignages de reconnaissance et de remerciement qu'ils ont reçu ont été nombreux.

«On pensait qu’on toucherait seulement ceux qui ont connu le même genre d’épreuve. On s’est rendu compte qu’on allait chercher tout le monde. Ils le rattachaient à ce qu’ils avaient vécu. C’est ce qui fait que ç’a été aussi fort», a constaté Pier-Olivier. «Nous, on avait notre message, mais les gens l’ont vu à leur manière. À la fin, on a mis une photo de notre famille pour faire un clin d’œil», a rajouté Joakim.

Défi technique

Au-delà de l’émotion, le numéro représentait un véritable défi. Joakim le danseur devait s’adapter à Pier-Olivier le gymnaste. «Ce n’était pas facile», a expliqué Joakim. «Il fallait entrecroiser nos disciplines pour avoir des transitions qui fonctionnent», a poursuivi Pier-Olivier.

Tout devait aller plus lentement pour permettre à Pier-Olivier d’exécuter, entre autres, ses figures au cheval d’arçon. Malgré tout, ils se sont imposé certaines limites. «Il y a la musique, le stress, le public dans la salle. C’est ce qui faisait qu’on ne pouvait pas trop augmenter le facteur de risque», a mentionné Joakim.

«En entraînement, ça m’arrive de tomber lorsque je fais des mouvements au cheval d’arçon, mais il est rembourré et recouvert de cuir. Il y a aussi des tapis au sol. Là, je n’avais rien, c’était une structure de métal», a illustré Pier-Olivier.

Le numéro des frères Julien est en lice pour le Prix coup de cœur Desjardins. Pour voter: https://www.facebook.com/LeRIASQ/app/36495350702/

 

Les plus lus

Un succès pour Les Rendez-vous sur le parvis

CULTURE. Le beau temps et le public ont répondu présents pour la cinquième édition des Rendez-vous sur le parvis. Plus de 6 000 personnes se sont déplacées pour prendre part aux activités et spectacles proposés les 28, 29 et 30 juin.

Plusieurs grands noms de la chanson à Joly

FESTIVAL. Cette année, le Festival rétro de Joly célèbre son 20e anniversaire. Pour le souligner, les organisateurs ont choisi de ramener sur les planches des artistes qui ont fait les belles années de l’événement. Les Michel Pagliaro, Patsy Gallant et autres se produiront au cœur du village les 26, 27 et 28 juillet.

Un candidat de Sainte-Agathe à L’amour est dans le pré

TÉLÉVISION. V Télé a fait connaître récemment les huit personnes en lice pour participer à la huitième saison de l’émission L'amour est dans le pré. Pour une deuxième année consécutive, un agriculteur de Sainte-Agathe fait partie des candidats. Il s’agit de Rémy, un producteur laitier de 30 ans.

Une suite très attendue

SPECTACLE. Fort du succès qu’elle a remporté avec son spectacle Comme dans le temps, la troupe Dans le temps revient cette année avec Comme dans le temps… la suite. Les nouvelles aventures des familles Lecours et Maloney seront présentées les 6, 7, 10 et 13 juillet à l’aréna de Saint-Gilles.

La musique en famille

CULTURE. La musique a toujours fait partie de la vie de Vincent Létourneau et de Lysanne Lacroix. Si bien que le couple de Saint-Apollinaire a réussi à transmettre sa passion à ses enfants. Aujourd’hui, le feu sacré brûle encore aussi fort et ils fêtent les 30 ans de leur orchestre familial, Polyphonie.

25 ans à célébrer la nature

ART. Le Symposium de peinture du Domaine Joly-De Lotbinière célèbre cette année son 25e anniversaire. Quatorze artistes de partout au Québec se réuniront dans les jardins du domaine les 5, 6 et 7 juillet. Pendant la fin de semaine, ils créeront sous les yeux des visiteurs des toiles qui s’inspireront de la nature et du site dans lequel ils se trouvent.

Les visiteurs au rendez-vous

PEINTURE. Le 25e Symposium Natur’Art du Domaine Joly-De Lotbinière s’est conclu sous un soleil radieux. Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans les jardins du Domaine pour regarder créer les 16 artistes présents pour l’événement qui se tenait du 5 au 7 juillet.

Isabelle Lecours marraine du Symposium d’art du Domaine Small

CULTURE. Le Domaine Small de Sainte-Agathe sera l’hôte du premier Symposium d’art du Domaine Small, qui se déroulera les 17 et 18 août prochains. La députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, a accepté d’être la marraine de l’événement.