Crédit photo : Michel Cloutier

ARTS ET SPECTACLES. La 5e édition du Festival Country de Lotbinière pourrait bien connaître des records d’achalandage alors que plus de 2 500 billets ont trouvé preneurs en seulement deux semaines de prévente.

Par Francis Martel

«À titre de comparaison, le vendredi (l’an dernier) on avait 3 000 personnes et le samedi 4 000. Normalement, on vend environ 70 % de nos billets en prévente. Donc, si on fait un fait un calcul rapide, on va dépasser facilement la marque de l’an passé», se réjouit le cofondateur du festival, Guillaume Laflamme qui estime très probable la possibilité de s’approcher des 7 000 festivaliers.

L’an dernier, la 4e édition avait attiré autour de 5 000 amateurs de country.

L’effet Granger Smith

Selon le cofondateur, la venue d’un nom de grande envergure comme Granger Smith n’est pas étrangère au succès de son organisation au guichet.

«Au début, on doutait. On se disait que c’était un gros nom aux États-Unis, mais on se demandait si au Québec ce serait aussi gros. Mais clairement, Granger Smith nous a propulsés à un niveau qu’on sous-estimait. Il fait beaucoup de tournées avec des artistes très reconnus aux États-Unis. Donc, les gens le connaissent», constate-t-il.

La programmation relevée et le fait que les gens commencent à connaître le festival ont joué un rôle non négligeable également, selon M. Laflamme.

«Il n’y a pas beaucoup de festivals de ce genre-là au Québec. On commence à sortir du marché de Québec. Avec la programmation qu’on a, ce n’est pas gênant de dire qu’on est dans le top 5 dans l’est du Canada», lance-t-il.

René Turgeon veut faire «swinguer» la place

Originaire de la région de Lotbinière, l’artiste René Turgeon entend profiter pleinement de son passage au Kick-off party du jeudi 13 juin.

«Je suis un artiste country francophone. Je fais un peu d’anglophone et je vais en faire un peu plus ce soir-là à Saint-Agapit pour aller chercher une clientèle de 15 ans à au moins 99 ans! Pour moi le but, c’est de faire swinguer toute la veillée pour que les gens passent une belle soirée», insiste-t-il.

En tant qu’artiste local, il admet être très fier de faire partie d’une programmation aussi relevée dans son patelin. «D’être un des premiers artistes francophones à être invité à un festival anglophone, c’est vraiment une belle fleur qu’ils me font et je suis très heureux de ça», confie-t-il.

Il souhaite d’ailleurs que les gens constatent la chance qu’ils ont d’avoir accès à un événement country d’une telle envergure en se déplaçant en grand nombre.

«Il n’y en a pas au Québec de festival dédié à 95 % à la musique country américaine. C’est pratiquement le seul et on a la chance de l’avoir à Saint-Agapit», fait-il valoir.

Réaménagement du camping

L’engouement pour le festival a toutefois obligé les organisateurs à revoir l’emplacement du camping qui risquait de manquer d’espace. 

«Le site était plein alors il fallait absolument trouver un autre site. On l’a réglé. Pour ce qui est du site (de spectacle), avec la configuration actuelle, on peut accueillir 7 000 personnes de façon confortable. On pourrait aller jusqu’à 10 000 ou 12 000, mais ce serait très serré», précise M. Laflamme.

Les plus lus

Un premier festival de théâtre à Sainte-Croix

CULTURE. Sainte-Croix sera l’hôte du premier Festithéâtre amateur de Lotbinière. L’événement, où le rire et la bonne humeur seront au rendez-vous, aura lieu du 9 au 11 août.

Déjà plus de 2 500 billets vendus en prévente

ARTS ET SPECTACLES. La 5e édition du Festival Country de Lotbinière pourrait bien connaître des records d’achalandage alors que plus de 2 500 billets ont trouvé preneurs en seulement deux semaines de prévente.

Gregory Charles aux Rendez-vous sur le parvis

SPECTACLE. Le cinquième anniversaire des Rendez-vous sur le parvis sera célébré en grand avec la prestation de Gregory Charles, le 29 juin, à 21h, sur le parvis de l’église de Saint-Antoine-de-Tilly.

Pier-Olivier et Joakim Julien en finale nationale

CULTURE. Les frères Pier-Olivier et Joakim Julien ont remporté la 40e finale régionale de Cégep en spectacle. Les représentants du Cégep de Thetford sont montés sur la scène du Cégep Garneau, le 16 mars dernier.