Benoit Gauthier rendra hommage à Sylvain Lelièvre. (Crédit photo : Yvan Couillard)

MUSIQUE. Les mots et la musique de l’une des monuments de la chanson québécoise, Sylvain Lelièvre, revivront le temps d’une soirée. Benoit Gauthier présentera son spectacle hommage Lettres de Lelièvre le 5 octobre, à 20h, au Moulin du Portage.

Comme Sylvain Lelièvre le faisait en spectacle, Benoit Gauthier sera accompagné de Mathieu Gagné à la contrebasse et de Christian Pamerleau à la batterie.

Sur scène, il remontera le temps et pigera dans le répertoire de toutes les époques. «Avec tout ce que je connais de la musique, j’arrive à en faire mes interprétations. On peut dire qu’il s’agit d’un mélange d’incontournables, ses plus grands succès et de quelques coup de cœur que j’ai choisi», a-t-il expliqué.

Benoit Gauthier a enseigné la musique pendant 30 ans. Parallèlement, il menait une carrière d’auteur-compositeur-interprète qui n’a pas donné le succès qu’il espérait. Cependant, son public a vu en lui et dans sa musique une certaine proximité avec Sylvain Lelièvre.

«Tout à coup, les gens du public venaient me voir et me disaient que je leur faisait penser à Sylvain Lelièvre. Tout ça a fait son petit bonhomme de chemin et un moment donné, je me suis mis à apprendre quelques chansons de Sylvain Lelièvre et à y prendre goût», a expliqué M. Gauthier. De là, est né Lettres de Lelièvre en 2014. Depuis, il l’a présenté une trentaine de fois partout en province.

S’il aime autant l’œuvre de Lelièvre, c’est qu’il y voit autant de la sagesse que de l’humour qui peut toucher l’inconscient collectif. Il qualifie l’œuvre de l’homme, décédé en 2002, comme étant «sans compromis» avec une touche jazzée.

«Ce qui me fascine dans la musique de Sylvain Lelièvre, c’est le fait que ça ne soit pas si simple, mais qu’à l’oreille, ça coule, c’est fluide. C’est quelqu’un qui écrivait ses textes avec beaucoup d’intensité et de rigueur. C’est un grand auteur et il écrivait avec beaucoup d’intelligence.»

 

 

 

Les plus lus

Saint-Antoine-de-Tilly prend des couleurs bretonnes

FESTIVAL. Saint-Antoine-de-Tilly prendra des couleurs bretonnes, le 19 mai, à l’occasion du 7e Fest Deiz.

Le Festival Country reconnu à l’échelle canadienne

FESTIVAL. Le Festival Country de Lotbinière a récolté une nomination au Canadian Live Music Industry Awards. Cet événement qui récompense les artisans de la musique canadienne aura lieu le 10 mai prochain à Toronto.

Les frères Julien remportent la finale de Cégeps en spectacle

CULTURE. Les frères Joakim et Pier-Olivier Julien d’Issoudun ont été couronnés grands gagnants de la 40e finale nationale de Cégep en spectacle. Les frères ont donné une prestation devant une salle remplie, le 27 avril au Cégep de Sorel-Tracy.

Les Harmoniques entrent en scène

SPECTACLE. Le Groupe vocal les Harmoniques présentera sa revue annuelle du 17 au 19 mai, à la salle André-Therrien de l’École secondaire Pamphile-Le May. En plus d'interpréter les succès musicaux de l’heure, la troupe offrira un condensé des pièces du film musical The Greatest Showman (Le maître de scène).

La MRC remet ses prix du patrimoine

CULTURE. La MRC de Lotbinière a procédé à la remise des huitièmes Prix du patrimoine le 8 mai, à Laurier-Station.

Mention pour un élève de Pamphile-Le May

CULTURE. Les finales régionales de secondaire en spectacle ont eu lieu du 10 au 12 avril. Pendant ces trois soirées qui se sont déroulées à l’École Pointe-Lévy, 36 numéros ont été présentés. Parmi ceux-ci, on retrouve l’œuvre d’un élève de Pamphie-Le May.

Un nouveau roman pour Guildor Michaud

LITTÉRATURE. Un peu plus d’un an après avoir publié le recueil de nouvelles À Noël, le bonheur arrive à pied, l’auteur Guildor Michaud revient avec un sixième ouvrage. Elle s’appelait Mignonne a été lancé le 25 avril dernier, à Québec.