Diane Tell sera en spectacle au Moulin du Portage. (Crédit photo : Courtoisie)

CHANSON. L’une des grandes voix de la chanson québécoise, Diane Tell, sera de passage au Moulin du Portage. Initialement prévue pour le 6 août, la prestation de la chanteuse a été reportée et c’est le 20 août qu’elle montera sur la scène de la salle de spectacles.

«On va faire un parcours général, depuis mes débuts jusqu’aux nouvelles chansons du prochain album. Il y aura les hits, des pièces des deux comédies musicales [La légende de Jimmy et Marilyn Montreuil]. On fera près d’une vingtaine de chansons. Ce sera un parcours agréable de tout ce que j’ai fait dans ma vie», a-t-elle souligné en entrevue téléphonique.

Malgré les années et les nombreuses tournées, le feu sacré brûle toujours chez la chanteuse qui avoue adorer travailler, écrire et composer. «L’idée, c’est de partager ces nouveautés, de chanter pour son public et de l’élargir. […] Tant que j’ai du travail et la santé, je vais continuer de faire ce que j’aime le plus.»

Nomade, Diane Tell a vécu au Canada, aux États-Unis, en France et, maintenant, en Suisse. Ces voyages ont influencé sa vision artistique. «Ça amène des perturbations, des plus et des moins ainsi que beaucoup d’énergie positive. […] J’aime ça, ça affecte beaucoup ma façon de penser, ma manière de vivre, de voir les choses et de travailler, c’est sûr et certain.»

Nouvel album

Diane Tell offrira à son public son prochain album au début de 2019, près de huit ans après son dernier opus de compositions originales. «On est un peu en fin de cycle et au début d’un tout nouveau voyage avec un nouveau répertoire. J’ai envie de dire presque une nouvelle couleur musicale. Donc, ce sera très intéressant de le porter et de voir comment les gens vont réagir.»

Même si elle a participé à plusieurs projets et travaillé à la réédition de son catalogue, l’interprète confie qu’elle avait hâte de présenter du nouveau matériel. Pour cet essai, elle a travaillé avec Fred Fortin, qui a réalisé l’album et lui a composé trois chansons.

«Elles sont vraiment signatures en plus. C’est Fred qui a écrit pour Diane Tell, c’est très intéressant. J’en ai aussi fait quatre. Il y a trois poèmes d’un poète d’origine serbe qui sont magnifiques. J’ai composé tout le reste de la musique. Mon collaborateur des dernières années, Serge Fortin, a également écrit quelques chansons», a-t-elle décrit.

Internet

En ligne dès 1996, Diane Tell a toujours vu Internet comme une façon de rester en contact avec son public des deux côtés de l’Atlantique.

«C’est un monde très intéressant qui permet à des personnes très éloignées, soit par la distance ou par les générations, de découvrir des choses qui leur échapperaient autrement. C’est une manière de connecter avec ces gens, dans la vraie vie.»

Elle s’est servie de ce médium pour répondre à ses détracteurs et y voit également une immense plateforme de diffusion pour les artistes.

«Dès qu’on fait une musique un peu plus différente, on a moins la chance de passer dans les radios. Les gens peuvent nous découvrir, pas que moi, mais tous ceux qui font une musique spéciale. J’aime beaucoup Internet, j’y crois beaucoup. […] Je pense que ça va donner l'occasion à beaucoup de jeunes artistes de se faire connaître dans le monde entier, ce qu’on n’avait pas avant.»

 

 

Les plus lus

Sam Breton sélectionné aux Olivier

HUMOUR. L’Association des professionnels de l’industrie de l’humour a dévoilé, le 22 octobre, les artistes nommés au 20e gala des Olivier. L’humoriste Sam Breton reçoit sa première nomination en carrière dans la catégorie Découverte de l’année.

Motion Picture lancera un premier album en décembre

MUSIQUE. Passionné par les bandes originales de films, les membres du groupe Motion Picture se sont servis de cet enthousiasme pour produire un univers alliant musique et cinématographie. Le résultat de ce travail se concrétisera en décembre, au moment du lancement de leur premier opus Far Wild West.