César et les Romains étaient en vedette le samedi sur la scène principale. (Crédit photo : Gilles Boutin)

FESTIVAL. Encore très nombreux cette année, les festivaliers ont pris d’assaut le site du 19e Festival Rétro de Joly. Ils ont réservé un accueil plus que chaleureux aux différents artistes qui se sont succédé sur les scènes de l’événement, du 27 au 29 juillet.

«Cela a été super sur toute la ligne. C’était excellent, il y avait du monde partout», a mentionné la directrice artistique et responsable des communications, Carmen Cloutier. Cette dernière n’a pas manqué de qualificatifs pour résumer le succès qu’a connu cette 19e édition qui a conquis autant les habitués de l’événement, qu’un nouveau public qui le découvre.

L’authenticité et la présence de musiciens sur scène sont des éléments distinctifs du festival qui plaisent aux visiteurs, a-t-elle, rappelé.

Selon les participants avec qui Mme Cloutier a discuté, le groupe Accent Bleu s’est révélé comme la découverte du Festival. Formé de Julie Levac et de Normand Pelletier, le duo a clôturé la soirée du vendredi avec ses reprises des classiques de la chanson québécoise. La performance des artistes du Rétro Show a aussi retenu l’attention. «Ils ont joué le dimanche après-midi. Même s’il faisait chaud, les gens étaient debout, ils ont chanté et dansé pendant tout leur spectacle.»

S’ajoutent également aux coups de cœur les prestations de Rockabilly Road et de Time It Was. Carmen Cloutier tenait à préciser que les moments forts ont été nombreux pendant la fin de semaine, et ce, pour tous les artistes. «Chacun a eu sa part de gâteau et tout le monde s’est amusé.»

Succès de foule

«Il y a eu plus de monde que l’an dernier», a souligné Mme Cloutier. Cette année, le Festival a accueilli plus de 25 500 visiteurs. Carmen Cloutier donne deux autres exemples du succès de cette année: les terrains disponibles pour accueillir les véhicules motorisés ont été insuffisants et le bingo du jeudi soir s’est joué à guichet fermé.

Forts du succès de cette année, Mme Cloutier ainsi que la Corporation de développement économique et communautaire (CDEC) de Joly travaillent déjà à l'élaboration du 20e anniversaire du Festival. Cet anniversaire coïncidera avec les célébrations du 75e anniversaire de Joly et Mme Cloutier y voit plusieurs possibilités.

Sans vouloir s’avancer sur ce qui est en préparation, la coordonnatrice rappelle que le Festival doit évoluer. «Il faut progresser dans le temps. Quand le Festival a commencé, les personnes qui venaient avaient environ 60 ans. Là, elles en ont 79. Il faut rajeunir, aller piger dans les années 1980 pour aller chercher d’autres gens. On essaie de satisfaire tout le monde.»

Rappelons qu’en 2017, la CDEC de Joly a changé son statut afin d’être en mesure de représenter tous les secteurs d’activité de la municipalité de Joly. Le regroupement retourne, entre autres, une partie des profits générés par le Festival aux organismes et comités de la municipalité qui s’impliquent dans l’événement.

 

 

 

 

Les plus lus