Les enfants de l’École Étienne-Chartier ont laissé libre cours à leur imagination. (Crédit photo : Courtoisie)

CULTURE. Près de 100 jeunes de l’École Étienne-Chartier, de Saint-Gilles, ont participé à un important projet d’art urbain. La fresque a été dévoilée officiellement le 4 juillet devant les jeunes créateurs.

Cette œuvre collective a été réalisée par les élèves de la troisième à la sixième année sur le muret de béton qui protège l’arrivée des autobus près de l’école. D’un côté, on retrouve des lettres et des chiffres et de l’autre des scènes qui représentent l’histoire et la vie à Saint-Gilles.

«C’est en classe qu’on a défini ce qu’on pouvait faire, ce qu’on pouvait dessiner. Ensuite, j’ai fait les maquettes et j’ai tracé les dessins des élèves sur les murs. Ils sont venus peindre ensemble. C’était très important pour moi que chaque élève puisse avoir son élément pour qu’il puisse s’approprier la murale et soit fier du résultat», a souligné l’artiste gilloise qui a supervisé le projet, Irène Lumineau.

Le premier côté a été réalisé par les enfants de troisième et quatrième année. Chacun a conçu le design de sa lettre ou de son chiffre et l’autre face a été imaginée par les plus vieux, qui ont tous participé à la création des dessins. La fierté était palpable chez les enfants. «Je me suis placé devant ma lettre !», a lancé un jeune garçon, quelques minutes avant la prise de photo officielle. Ce dernier est l'idéateur du concept de la lettre «H».

«Ce mur était une préoccupation de la municipalité et de l’école qui remonte à plusieurs années. Nous voulions que les jeunes soient en sécurité lorsqu’ils arrivent à l’école ou lorsqu’ils quittent. Le mur est là d’abord et avant tout pour assurer la sécurité. Il joue son rôle depuis plusieurs années et nous nous sommes demandé ce que nous pourrions faire pour l’agrémenter et le décorer», a expliqué le maire de Saint-Gilles, Robert Samson.

La municipalité a déposé le projet en 2017 dans le cadre de l’appel de projets lancé par la MRC de Lotbinière, dans le cadre du Fonds de soutien aux projets culturels de la MRC. La municipalité a reçu une aide de 2 000 $ du Fonds pour la concrétisation du projet.

Par ailleurs, la municipalité souhaite poursuivre en 2019 avec le muret qui borde le Centre de la petite enfance situé à proximité de l’école.

 

 

Les plus lus