Le conseil municipal de Saint-Agapit s’est réuni le 6 mai. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

POLITIQUE. Un groupe de citoyens de Saint-Agapit s’est présenté devant le conseil municipal, lors de son assemblée publique du 6 mai, pour avoir des explications à propos de frais d’avocats que la municipalité a payés pour répondre aux demandes d’une unique citoyenne. Pour l’année 2018 seulement, ces frais s’élèvent à 29 000 $.

Les chiffres obtenus par ces Agapitois et le Peuple Lotbinière l’ont été en vertu de la Loi d’accès à l’information. L’un de ces citoyens, Gilles Proulx, a interpellé les élus lors de la période de questions. «Selon la Loi d’accès à l’information, la municipalité, en frais d’avocat, a déboursé 152 434,77 $ en 2017 et en 2018, dont 63 252,62 $ qui sont liés aux demandes de l’ancienne mairesse. C’est-à-dire 42 %. Est-ce vrai?»

Le groupe de citoyens dénonce et déplore les frais engendrés par toutes ces procédures. «Ce n’est pas parce que ça arrête que ça n’a pas fait mal financièrement. Ce que je souhaite, c’est qu’il y ait beaucoup de monde qui sache combien cela a coûté. Je crois qu’il y a bien d’autres endroits où cet argent pourrait être investi.»

«Il y a effectivement quelqu’un qui nous a coûté 63 000 $ de frais d’avocats depuis 2017. Je ne peux pas en dire plus. Aussi, il y a quelqu’un qui a fait des poursuites contre nous qui ont été abandonnées. Je peux vous le dire, c’est officiel», lui a répondu le maire, Yves Gingras.

Selon les chiffres, la municipalité de Saint-Agapit a consacré 94 732,90 $ en honoraires professionnels d’avocats en 2017. De cette somme, 34 255,01 $ ont été dédiés aux demandes de la citoyenne. Pour les mois de novembre et de décembre 2017 seulement, ce montant s'élève à 4 778,90 $. En 2018, la facture totale s’élevait à 61 701,87 $, dont 29 001,71 $ pour répondre aux requêtes de cette personne.

Un autre citoyen s’est inquiété de ne pas avoir vu cet argent inscrit dans le budget de la municipalité. Lors de ses précédents exercices financiers, la municipalité avait dédié un peu plus de 33 000 $ aux frais juridiques alors qu’ils étaient, de toute évidence, beaucoup plus élevés. «Si l’on a dépensé plus de 63 000 $ pour cette dame depuis 2017, dans quel poste budgétaire c’est passé?», a-t-il questionné.

Le maire lui a indiqué qu’il lui reviendrait plus tard avec la réponse.

 

 

 

 

Les plus lus

Isabelle Lecours satisfaite de la dernière session parlementaire

POLITIQUE. La députée de Lotbinière-Frontenac à l’Assemblée nationale, Isabelle Lecours, a tracé un bilan positif de la dernière session parlementaire qui s’est achevée le 16 juin. Une rencontre à son bureau de circonscription de Saint-Apollinaire, le 21 juin, a permis de faire le point sur les faits saillants qui ont marqué les derniers mois.

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont réunis, le 10 juillet à l’occasion, de leur rencontre mensuelle, la dernière avant la pause de l'été. Voici quelques points à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.

Ghislain Daigle veut représenter les libéraux aux prochaines élections

POLITIQUE. L’ancien maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, souhaite porter les couleurs de la bannière libérale dans Lévis-Lotbinière pour les élections fédérales du 21 octobre prochain. Il a récemment confirmé ses intentions.