Les Québécois se choisiront un nouveau gouvernement le 1er octobre prochain. (Crédit photo : Archives)

POLITIQUE. Il reste moins d’un mois avant les élections. Outre la date du 1er octobre, il y en a quelques autres à retenir.

Ainsi, ceux qui souhaitent se porter candidats ont jusqu’au 15 septembre pour le faire. Au moment d’écrire ces lignes, déjà six aspirants sont officiellement reconnus par le directeur du scrutin.

Par la suite, les électeurs auront huit jours pour se prévaloir de leur droit de vote. En plus de la journée du 1er octobre (9h30 à 20h), il y aura le vote par anticipation qui se tiendra les 23 et 24 septembre de 9h30 à 20h.

De plus, le directeur du scrutin accueillera ceux qui souhaitent exercer leur devoir de citoyen directement à son bureau du 372, rue Saint-Joseph à Laurier-Station les 21, 22, 25, 26 et 27 septembre selon les heures d’ouverture du bureau.

Ces informations seront aussi disponibles sur la carte de l’électeur qui est envoyée par la poste ainsi que sur le site Internet du Directeur général des élections du Québec.

Les 55 220 électeurs de Lotbinière-Frontenac se choisiront un nouveau représentant à l’Assemblée nationale, puisque le député sortant, Laurent Lessard, a confirmé l’été dernier qu’il se retirait de la vie politique.

 

 

Les plus lus

L’UPA a hâte de discuter avec le nouveau ministre de l’Agriculture

POLITIQUE. Le nouveau gouvernement du Québec a été officiellement assermenté le 18 octobre. C’est le député de Johnson, André Lamontagne, qui a été nommé ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation. Cette nomination est vue d’un bon œil par l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec.

Isabelle Lecours assermentée

POLITIQUE. La députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, a été assermentée le 16 octobre dernier en compagnie des 73 autres élus de la Coalition avenir Québec.

Le troisième lien et la Davie sont des enjeux majeurs pour le chef du PCC

POLITIQUE. De passage devant la Chambre de commerce de Lévis (CCL), le chef du Parti conservateur du Canada (PCC) Andrew Scheer a appuyé les projets de mobilité de la région de la Chaudière-Appalaches et de la Davie. De plus, le chef de l’opposition officielle en a profité pour souligner les bévues du gouvernement de Justin Trudeau.